Libye : entre Haftar et le gouvernement, une poudrière nommée Sebha

La stratégique capitale du sud est le théâtre d’une nouvelle lutte de pouvoir entre les groupes armés du Gouvernement d’union nationale (GUN) et ceux de Khalifa Haftar. Le tout sur fond de recomposition des alliances tribales impliquant les forces kadhafistes.

La situation reste extrêmement tendue à Sebha, capitale du Fezzan, après les affrontements qui se sont produits dans la nuit du 13 décembre entre la brigade 116, affiliée au Gouvernement d’union nationale (GUN), et la force madkhaliste Tariq Ben Ziyad (TBZ) du maréchal Khalifa Haftar. Selon des observateurs du conflit, les accrochages entre les deux groupes ont éclaté après que le second a dérobé des véhicules tout terrain destinés aux forces de police de Sebha. La 116 a alors attaqué le quartier général des forces de Haftar à al-Qarada.

À Tripoli, depuis quelques jours, les milices commencent à se repositionner dans certains quartiers

Sebha s’est depuis quelques jours transformée en poudrière. L’évolution des événements est surveillée comme le lait sur le feu : l’éclatement d’un nouveau conflit sur place pourrait faire voler en éclat l’accord de cessez-le-feu signé en octobre 2020 par les deux camps ennemis de l’ouest et de l’est de la Libye.

Check Also

Iran trained Russians on using armed drones, US intel says

The Pentagon has warned Iran not to provide armed drones to Russia for use in …